Le musée de Préhistoire de Tautavel-Centre européen de recherches préhistoriques

Les collections du musée

Le Musée de la Préhistoire de Tautavel conserve principalement les éléments du Paléolithique ancien provenant de la Caune de l’Arago, site archéologique majeur situé à 3 km de Tautavel. Les fouilles scientifiques y ont commencé en 1964 et se poursuivent encore.

Le musée présente notamment les 152 restes humains de « l’Homme de Tautavel », fossiles emblématiques de la Caune de l’Arago.

Les dates clés

1Taut

1971

Découverte de l’Homme de Tautavel (-450 000 ans) par les équipes du Professeur de Lumley

2Taut

1978

Création du premier musée

Nouveau projet

1992

Agrandissement du musée ajout d’un espace de conservation et d’étude

4Taut

2012

Création d’un établissement public de coopération culturelle (EPCC)

L’établissement public de coopération culturelle (EPCC) de Tautavel

Le musée est porté par l’établissement public de coopération culturelle (EPCC) CERP de Tautavel qui associe la commune de Tautavel, la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), le Muséum national d’histoire naturelle, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, la Région Occitanie, l’État (Ministère de la Culture et Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) et prochainement le Département des Pyrénées Orientales

L’EPCC de Tautavel est non seulement un musée de premier plan, mais aussi : 

  • un centre de recherche avec des chercheurs permanents pour lequel l’EPCC met à disposition des outils (plateaux techniques, laboratoires…) et qui contribue à l’identité du musée,
  • en lien avec des chantiers de fouilles pour lequel l’EPCC apporte un support administratif,
  • un atelier de moulages au savoir-faire reconnu et unique dans le moulage archéologique de qualité supérieure (objets et sols de fouilles) qui participe au rayonnement de l’EPCC à l’échelle internationale,
  • un chantier d’insertion aux résultats très positifs.

Le musée en chiffres

1 433

de parcours permanent sur 2 niveaux et 21 salles

2 000
objets présentés

plusieurs millions en réserve

31 651
visiteurs en 2021

(fermé de janvier à mai)

20 animations et évènements par an

1 exposition temporaire par an, ateliers quotidiens pendant les vacances scolaires

14
salariés

5 saisonniers ou stagiaires

20 personnels recherche

(chercheurs, techniciens, doctorants)

20
étudiants

en Master

12 personnes accueillies dans le cadre du chantier d’insertion

2 salariés

Le projet de rénovation du musée de la Préhistoire

Pourquoi une rénovation du musée ?

Le musée a acquis une notoriété considérable et une reconnaissance scientifique qui font de Tautavel un haut lieu de la Préhistoire.

La Préhistoire est en outre une thématique grand public et familiale à même de toucher les résidents et les clientèles en séjour dans les Pyrénées Orientales et à proximité.

Mais le musée est un équipement vieillissant qui ne joue plus son rôle de « moteur » touristique sur le territoire et qui ne garantit plus les conditions d’exposition, de conservation et de recherche nécessaires au regard des normes actuelles.

La Région Occitanie, les membres de l’EPCC et le Département souhaitent donc une profonde rénovation du musée pour en faire un musée de référence en France et sur la scène internationale et renforcer l’attractivité du territoire. Ce nouveau projet doit permettre au musée rénové de relancer sa fréquentation et de faire rayonner ses importantes collections à l’échelle internationale – à l’instar du musée Narbo Via porté également par la Région Occitanie.

Lancement d’une étude de pré-programmation

Une étude de pré-programmation pour la rénovation du musée de Tautavel a été confiée au cabinet In Extenso. Cette étude est en cours :

  • Une première phase (juillet 2020-février 2021) a permis d’établir un diagnostic et préciser les enjeux et le positionnement de projet
  • Une deuxième phase (avril 2021-avril 2022) a permis de proposer des scénarios et une esquisse programmatique
  • Une troisième phase (en cours, mai 2022-décembre 2022) vise à établir un pré-programme et étudier la faisabilité détaillée
  • Une quatrième phase (premier trimestre 2023) permettra de rédiger le programme technique détaillé

Les orientations scientifiques du futur musée

Plusieurs thématiques complémentaires seront développées dans le programme muséographique. Ces thématiques sont liées au site et aux collections de la Caune de l’Arago, référence pour le Paléolithique ancien et chantier archéologique hors normes, ainsi qu’à d’autres collections conservées à Tautavel.

Les principales thématiques qui seront abordées sont :

  • les environnements et les relations humain-environnement (en présentant les cycles climatiques, les éléments constitutifs d’un écosystème, la biodiversité fossile, la place de l’humain au sein du vivant) ;
  • les premiers peuplements de l’Europe (en évoquant l’origine des lignées humaines et la chronologie de leur diffusion) ;
  • les cultures et modes de vie du Paléolithique (outillages et autres pratiques culturelles) ;
  • les méthodes de la recherche en préhistoire (en présentant la diversité et la complémentarité des différentes méthodes mises en œuvre de la fouille au
    laboratoire) ;
  • l’histoire de la préhistoire (en présentant plusieurs hauts-lieux d’Occitanie qui ont contribué à la reconnaissance de la Préhistoire et à l’avancée des recherches) ;
  • le regard que nous portons sur les sociétés de la Préhistoire et son évolution au cours du temps.

Un rapprochement avec le château-musée de Bélesta

Le rapprochement entre le Musée de la Préhistoire de Tautavel – Centre européen de recherches préhistoriques et le château-musée de Bélesta en un établissement administratif unique permettra une meilleure valorisation de la Préhistoire sur le Département.

Vers un agrandissement du Musée de la Préhistoire de Tautavel

Le développement des services (visite, accueil et services aux visiteurs, conservation et recherche,…) conduisent à envisager un agrandissement du musée.

Plusieurs sites pourraient être retenus pour la rénovation du musée voire être combinés :

  • une rénovation in situ avec refonte totale des locaux existants,
  • une nouvelle construction sur le site dit « Las Planes » en entrée de bourg sur la route d’Estagel,
  • la reprise des locaux de la cave coopérative au pied du musée actuel.